Un Psy, oui, mais pour qui ?

Faut-il consulter ?

Enfants, Adolescents, Adultes… Chaque période de la vie est une étape particulière nécessitant un accompagnement bien spécifique.

Psy pour Enfants

Votre enfant rencontre des difficultés pour la propreté, le sommeil, l’alimentation ou les apprentissages? Il est possible que par ce symptôme, votre enfant essaye de vous dire quelque chose – ce qu’il n’arrive pas à faire par un autre moyen.

Or, parler à une tierce personne peut être plus facile. Lors des consultations, par la médiation du jeu ou du dessin, un climat de confiance pourra s’établir avec votre enfant : ceci favorisera l’émergence d’un dialogue autour de la problématique qui l’inquiète ou le souffrir. L’objectif sera de l’amener à verbaliser ses inquiétudes afin de lui permettre de revenir à un développement psychique harmonieux.

En fonction des situations, lors de la première consultation je recevrai votre enfant seul(e) ou en votre présence. Il se peut aussi que je vous reçoive seul(e) afin de m’éclairer sur des points difficiles à mettre en mot en sa présence.

Ensuite, selon ce qui s’est dégagé lors de cette séance préliminaire, nous déciderons d’un suivi parent/enfant ou seulement avec votre enfant.

Psy pour Adolescents

L’adolescence est une période charnière entre l’enfance et l’âge adulte : les questionnements existentiels peuvent alors être très intenses. Pour votre adolescent(e) c’est un un moment de bouleversement, essentiel à sa construction identitaire. Entre désir d’autonomie et besoin de réassurance, ses inquiétudes peuvent s’exprimer de façon bruyante (violence verbale ou physique, troubles alimentaires, consommation de produits illicites, TOC…) ou de façon silencieuse (repli sur soi, dégradation des résultats scolaires…).

S’il se trouve que votre adolescent(e) a des comportements qui vous inquiètent, voire qu’il/elle vous ait fait part de de son mal-être, il peut être utile de consulter. En effet, cela peut permettre que ces difficultés ne perdurent pas à l’âge adulte.

Après avoir dit à votre adolescent(e) que vous vous inquiétez à son sujet, s’il/elle prend la décision de consulter, alors je le/la recevrai seul(e) ou en votre présence, en fonction de la demande – mais ce sera toujours avec votre accord.

Dans tous les cas, il est nécessaire que votre adolescent(e) s’approprie la demande de consultation : en effet, si cela est perçu uniquement comme une contrainte parentale, aucun travail thérapeutique efficace ne pourra être fait.

À tout moment du suivi, je pourrai vous rencontrer en fonction de sa demande et de ses besoins.

Psy pour Adultes

Au cours de notre vie d’adulte, différents types de symptômes et de souffrance peuvent se manifester : deuil, séparation, troubles alimentaires, angoisse, stress, dépression, problèmes de couple, difficultés au travail, impasse relationnelle, attente d’un enfant, besoin de soutien à la parentalité…

Si parfois, il est possible de faire face seul(e) à ces épreuves, il est des cas où consulter s’avère nécessaire : cela peut aider à comprendre la situation afin de la dépasser, voire permettre de réveiller en soi des potentialités insoupçonnées et inexploitées – bien que là depuis toujours.

Toute la révolution freudienne a été de montrer comment nous sommes parfois mûs par notre inconscient – qui nous dirige, à notre insu. L’enjeu de la cure est alors de repérer les vieux schémas répétitifs qui font souffrir, afin de parvenir à toucher, en soi, notre désir profond, cet élan vital, unique à chacun et qui nous anime – ce alors même que nous l’avions jusque là ignoré : le symptôme n’étant que l’expression de cette puissance de vie qui refusait qu’on la fasse taire.

Une cure d’orientation analytique a la réputation d’être sans fin, mais rien ne permet de généraliser cela : en effet, le patient est libre d’arrêter à tout moment notamment lorsqu’il/elle pense aller mieux ou estime ne plus avoir en besoin. Aussi, il n’y a pas de durée standard d’une cure : et, selon le mot de Lacan, “une analyse n’a pas à être poussée trop loin. Quand l’analysant pense qu’il est heureux de vivre, c’est assez”.

Il est difficile de savoir à l’avance le temps que prendra la cure pour arriver à ce point, chaque être étant unique dans sa complexité. Cependant, quoi qu’il en soit, une certaine régularité est nécessaire pour qu’un réel travail puisse se faire.

« La valeur n’attend point le nombre des années. »

Corneille